PI_EMEA_IPC_header

Contrôle des infections et revêtements de sol

De l'importance du contrôle des infections et des choix de revêtements de sols pour des espaces sains

La crise du Covid 19 a souligné l'importance de l'hygiène des mains et des protocoles de nettoyage pour prévenir la transmission du virus. Elle a également mis en évidence l'importance de la prévention et de la désinfection (PCI)  dans les établissements de santé et de soins aux personnes âgées pour stopper les infections et la résistance aux antimicrobiens.  Dans ce contexte, le choix des revêtements de sol et muraux est crucial pour assurer l'efficacité des protocoles de nettoyage.

Depuis des années, Tarkett a développé des solutions de revêtements de sol innovantes, qui placent l'humain au premier plan.  Garantir la sécurité des patients, améliorer le lieu de travail du personnel médical et faciliter la vie du personnel  d'entretien grâce à un environnement accueillant et hygiénique, voilà ce que nous appelons le "Human conscious design" (Design soucieux des personnes).  Cela signifie également que nous vous aidons à faire les bons choix pour les établissements de soins.

Nos experts peuvent vous aider à choisir des revêtements de sols adaptés à la prévention des infections et le contrôle des infections dans les hôpitaux.

LE CONTRÔLE DES INFECTIONS

La propagation des infections et la résistance aux antimicrobiens (RAM) sont des menaces majeures pour la santé publique. La gestion de ces deux menaces est un défi constant pour tous les établissements de santé.

  • 1 patient hospitalisé sur 10 dans le monde est touché par une infection nosocomiale (infection acquise à l'hôpital) chaque année, et 4 millions de patients en Europe
  • 37 000 décès sont dus aux maladies nosocomiales en Europe chaque année, dont 70 % sont dus à des micro-organismes résistants aux antibiotiques appelés "superbactéries".

source : Organisation Mondiale de la Santé

Une prévention efficace et un contrôle des infections permettent d'éviter la propagation des maladies nosocomiales et de réduire l’antibiorésistance.

Les bactéries multirésistantes constituent une menace majeure pour la santé publique. Elles ont cru (de 25 à 60% entre 1995 et 2005) et pourraient entraîner 10 millions de décès par an en 2050.
Par conséquent, l'utilisation excessive de désinfectants et d'antibiotiques pourrait encourager le développement d'une résistance aux antimicrobiens, risque potentiel pour la santé humaine. 

Toutefois, ces produits biocides peuvent être évités si les protocoles de nettoyage appropriés sont en place.

 

La prévention et le contrôle des infections en milieu hospitalier

Environ 80% des maladies infectieuses sont transmises par le toucher de surfaces contaminées et de mains insuffisamment nettoyées (Source : CDC, Center for Disease Control and Prevention)
Les mains et les surfaces tactiles sont les facteurs les plus critiques dans la transmission des infections. C'est la raison pour laquelle il est crucial de les garder propres. Une bonne hygiène des mains et des procédures de nettoyage de qualité sont donc essentielles. Ces deux éléments sont des précautions basiques pour le contrôle des infections.

En tant que surfaces à faible contact, les sols ne jouent pas un rôle majeur dans la transmission des maladies nosocomiales. Néanmoins, ils doivent être sélectionnés pour :

  • Leur résistance aux tâches et aux salissures
  • Leur facilité de nettoyage et la compatibilité avec les protocoles de désinfection.

Un environnement hygiénique

1. Le choix des bonnes surfaces est essentiel

La première condition d'une bonne hygiène en milieu hospitalier est que toutes les surfaces et les équipements soient nettoyables.
C'est pourquoi il est crucial de choisir les bons  revêtements pour les sols et les murs.
Dans les zones à faible risque comme l'accueil, les bureaux et les zones de service, les revêtements de sols et de murs ont moins d'impact sur les infections; en revanche, dans les zones cliniques, ils doivent être sélectionnés avec soin pour faciliter le nettoyage.

Exigences relatives aux sols et aux murs dans les zones cliniques

  • Surface lisse et non poreuse avec un minimum de joints pour éviter l'accumulation de saletés et la croissance des micro-organismes
  • Installation étanche avec des joints soudés à chaud pour une plus grande durabilité
  • Résistance à l'utilisation répétée de désinfectants tels que l'ammonium quaternaire, l'alcool, l'eau de Javel et le peroxyde d'hydrogène
  • Revêtements faciles à entretenir. En cas de dommage, restaurez la partie abîmée sans changer la totalité de votre sol

2. Définir des protocoles de nettoyage appropriés

Une fois les surfaces installées, il est important de définir et de mettre en œuvre les bons protocoles de nettoyage.

Le nettoyage est la clé d'une Prévention et Contrôle des Infections (PCI) efficace 
Important : la base d'un bon protocole est de nettoyer correctement toutes les surfaces.
Cela signifie balayer à sec pour enlever la poussière et les débris, puis nettoyer à l'eau avec un détergent.
Les sols sont des surfaces peu confrontées au contact avec les mains des patients/résidents ou du personnel soignant. Normalement, il n'est pas nécessaire d'utiliser un désinfectant, un nettoyage en profondeur est suffisant.

Désinfecter après le nettoyage uniquement si nécessaire
Dans les zones cliniques et partout où le risque d'infection est élevé ou là où épidémies se produisent, une désinfection - après un nettoyage efficace - sera nécessaire.
Cependant, la désinfection sans nettoyage est inutile puisque la plupart des désinfectants perdent rapidement leur efficacité en présence de matières organiques.

En outre, les préoccupations relatives aux effets néfastes des produits de nettoyage et de désinfection sur la santé humaine et l'environnement nous ont amenés à développer des méthodes de nettoyage "vertes".

 

“Lorsqu'il s'agit de sols, ce qui compte le plus, c'est de les garder propres et exempts de salissures. La désinfection doit être limitée aux zones à haut risque. Il n'y a aucun avantage à utiliser des désinfectants dans d'autres zones où ils ne font souvent que salir le revêtement de sol.”

Christine Huddlestone, Senior Health Manager, responsable du nettoyage, technicienne en microbiologie depuis 20 ans, Hôpital de Douai, France

Tarkett rejoint le réseau Clean Hospitals destiné à promouvoir les meilleures pratiques d’hygiène hospitalière

En savoir plus sur Tarkett qui a rejoint le réseau Clean Hospitals pour contribuer au développement et à la diffusion de protocoles de nettoyage plus efficaces et respectueux de la santé, de l’environnement et de la biodiversité en limitant l’utilisation abusive des biocides.

Choisir les bons revêtements de sols

Bien que chaque catégorie de revêtement de sol  présente ses propres avantages, les rouleaux de vinyle représentent la meilleure solution pour les zones à haut risque d'infection.

Dans la catégorie des vinyles homogènes, les gammes iQ offrent des performances supérieures pour les espaces les plus exigeants

Les gammes de rouleaux de vinyle homogènes iQ de Tarkett s'adaptent parfaitement aux salles d'opération.

Les gammes IQ pour les zones à risque très élevé

Dans la catégorie des vinyles homogènes, les gammes iQ offrent des performances supérieures pour les espaces les plus exigeants.

  • Excellente nettoyabilité - La surface lisse permet les meilleurs niveaux d'hygiène - prouvé par l'Institut Fraunhofer 
  • Étanchéité parfaite - Flexibilité inégalée permettant des remontées en plinthe parfaites, une soudure à chaud et une réparation facile 
  • Des joints durables - Une résistance exceptionnelle des joints (3 fois supérieure à la norme) empêchant les fissures 
  • Résistance chimique élevée - Résiste aux désinfectants les plus puissants (ammonium quaternaire, alcool, eau de Javel, peroxyde d'hydrogène, etc.) 
  • Solution complète pour les sols et les murs - Facile à associer et à souder à chaud (ProtectWall) pour un système totalement étanche

Des collections pour sols et murs pour tous les types d'espaces,  quel que soit leur niveau de risque

Hôpitaux et établissements de santé disposent de nombreux espaces différents, allant des zones à forte circulation comme les entrées, aux zones administratives, en passant par les chambres des patients, voire les douches et les salles d'eau. Chacun de ces espaces a des besoins différents.

Nous proposons une gamme complète de revêtements pour sols et murs afin de répondre à tous ces besoins.

A propos des biocides

Les biocides sont un sujet controversé. Leur efficacité n'a pas été prouvée et ils présentent le risque d'encourager l'antibiorésistance s'ils sont utilisés inutilement.

  • Les virus sont différents des bactéries. Et comme les antibiotiques, les produits antibactériens sont inefficaces contre les virus.
  • Au contraire, la sur-utilisation et la mauvaise utilisation des agents antibactériens (antibiotiques et biocides) peuvent entraîner l'antibiorésistance.
  • Bien que des gammes de produits imprégnés d'antimicrobiens (tels que les revêtements de surface, les peintures et les rideaux) sont disponibles, il n'existe pas, à l'heure actuelle, de données définitives prouvant leur efficacité contre les infections nosocomiales dans les établissements de santé.
  • En outre, les normes souvent utilisées pour expliquer leur utilisation et leur rôle, telles que la norme ISO 22196, ne sont pas appropriées pour tester les surfaces antimicrobiennes.

La position de Tarkett sur les biocides

Nous avons identifié l'utilisation des biocides comme un risque majeur pour la santé et l'environnement et avons donc décidé  :
• D'arrêter d'ajouter des antimicrobiens dans notre production de revêtements de sol en 2013
• De promouvoir activement l'importance d'un nettoyage approprié
• De recommander l'utilisation de désinfectants uniquement lorsque cela est nécessaire
• De promouvoir des solutions alternatives moins dépendantes des produits chimiques et des désinfectants, telles que des chiffons en microfibres ou un nettoyage à la vapeur

Télécharger la documentation