Comment tout a commencé...

Comment tout a commencé...

En 1885, Anders Martensson ouvre à Malmö (Suède) un site de transformation du bois pour fabriquer des meubles. L'entreprise AB Malmö Snickerifabrik voit le jour un an plus tard. L'investisseur R.F. Berg reprend les rênes en 1889. Il se lance dans la production de revêtements de sol en bois, dont le parquet, et ouvre une deuxième usine à Limhamn. En 1907, au décès de Berg, Ernst Wehtje endosse son rôle. Après avoir rencontré plusieurs contretemps, Wehtje vend une grande partie de l'entreprise. À partir des années 20, il décide de se consacrer exclusivement à l'industrie des revêtements de sol en bois. L'entreprise est rebaptisée Limhamns Snickerifabrik.

Lindemann board

En 1925, l'entreprise change à nouveau de nom pour s'appeler Limhamns Golvindustri AB. La production est déplacée de Limhamn à Liljeholmen. En 1938, l'entreprise lance le Lindemann board (un panneau de parquet prêt à l'emploi) : plus long, il est dès lors moins cher à poser. Dans les années qui suivent, l'organisation reprend des concurrents suédois, se lance sur le marché des sols laminés et introduit en 1946 un produit en plastique (Tarkett) pour remplacer les revêtements en bois. Et le succès est au rendez-vous !

Le directeur suivant, Urban Wehtje, étend le réseau de l'entreprise sur la scène internationale. Il diversifie aussi sa production de revêtements de sol en bois et plastique pour aménager des intérieurs. Dans les années 60, Wehtje revend un pourcentage important des parts de la société. En 1967, celle-ci fait son entrée à la bourse suédoise, sous le nom de Tarkett.

En 1970, Svenska Tändsticks AB reprend Tarkett. Huit ans plus tard, l'entreprise conjugue ses forces avec celles du fabricant de tapis Aneplas. Elle s'étend en Europe et en Amérique du Nord. À la fin des années 80, le CEO de l'époque, Lars Wisén, décide de s'associer à Pegula et de déménager le siège de la Suède à l'Allemagne (Frankenthal). La nouvelle entreprise née de cette fusion s'appelle Tarkett-Pegulan (puis Tarkett AF). Wisén en devient le CEO. En 1994, Stora vend l'entreprise aux sociétés d'investissement CWB Capital Partners et Goldman Sachs Investment Bank.

Fusion de Sommer-Allibert et Tarkett AG

À la fin des années 90, Wisén rencontre Assa et parvient à le convaincre de transférer le département revêtement intérieur de Sommer-Allibert à Tarkett AG. En échange, Wisén veillera à ce que Sommer-Allibert contrôle au moins 50 % des parts des actionnaires de Tarkett AG. Le marché est conclu en juin 1997 et porte sur 60 % des parts. L'organisation combinée est cotée tant à la bourse de Paris (Sommer-Allibert S.A.) qu'à celle de Francfort (Tarkett AG). Wisén continue de gérer les revêtements intérieurs de Tarkett Sommer AG-Sommer-Allibert depuis l'Allemagne. Après son départ, en 1998, le siège français reprend cette tâche.

En 2000, Sommer-Allibert revend son département auto à Faurecia qui achète également ses autres parts cotées en bourse. En avril 2002, Tarkett-Sommer crée une joint-venture avec l'usine de production serbe Sintelon : Tarkett-Sintelon.

Tarkett

À partir de 2003, toutes les activités de l'entreprise sont regroupées sous le nom Tarkett. En 2004, la division sport de Tarkett conclut une alliance avec le producteur canadien de gazon artificiel FieldTurf, avant la reprise de celui-ci, en 2005. En 2006, Tarkett AG est totalement repris par Sommer-Allibert et quitte la bourse. En 2007, la société d'investissement KKR en devient copropriétaire, avec la famille Deconinck. En 2008, Sommer-Allibert est rebaptisé Tarkett S.A. En 2013, l'entreprise fait l'objet d'une offre publique : KKR vend 25 % de ses intérêts, tandis que la famille Deconinck conserve plus de la moitié des parts. En 2015, le siège déménage de Nanterre à la tour Initiale à La Défense, à Paris. La même année, Tarkett reprend la société néerlandaise Desso, le principal fournisseur de tapis des Pays-Bas.

Tarkett compte actuellement 13 000 collaborateurs, répartis sur 34 sites de production dans le monde entier. Chaque jour, nous vendons 1,3 million de mètres carrés de revêtements de sol dans plus de 100 pays.